Pratiquer naturellement

💼La pratique de la « forme » dans le TaĂŻchichuan se fait lentement pour de multiples raisons, mais la principale est la conscience:

💼Être Ă  la fois dans les mains et les pieds, les mouvements du centre, des Ă©paules et des hanches. La tenue de l’axe et de la tĂȘte. Les spirales et la respiration. L’avancĂ©e et le recul, la montĂ©e et la descente, l’enracinement et la lĂ©gĂšretĂ©...

💼Être conscient de tout ça Ă  la fois demande Ă  ralentir, Ă©couter, sentir: l’énergie retrouve son rythme originel, la respiration retrouve son ampleur, le cƓur et le mental s’apaisent...

💼C’est comme avec la nature: prendre le temps permet d’en dĂ©couvrir et redĂ©couvrir Ă  chaque occasion les splendeurs, l’ineffable beautĂ© et le calme puissant qui la caractĂ©risent. Cela permet aussi aux chimĂšres intĂ©rieures de disparaĂźtre parfois spontanĂ©ment, dĂ©barrassĂ©es des tensions sur lesquelles elles faisaient leur nid. 💼Rallumer la lumiĂšre du corps, le stimuler, le vivre tout en mettant Ă  distance certains automatismes nĂ©fastes, le TaĂŻchichuan et le Qigong sont tout cela: un bon rythme pour notre environnement intĂ©rieur et l’apaisement de ce qui a Ă©tĂ© dĂ©logĂ© de sa place naturelle... PremiĂšre partie de la forme [remasterisĂ©e 🙃] en 108 mouvements du style Yang Originel de TaĂŻchichuan enseignĂ©e par Me Chu King Hung Tous droits rĂ©servĂ©s | Ă©cole WeiFa | Marseille www.ecoleweifa.com 0783277118 Enseignant: Alexandre PaumeVega Musique: Ulf Wakenius

Montage/crédits vidéos: ecoleweifa | Alexandre PaumeVega




8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout