Pratiquer naturellement

💮La pratique de la « forme » dans le Taïchichuan se fait lentement pour de multiples raisons, mais la principale est la conscience:

💮Être à la fois dans les mains et les pieds, les mouvements du centre, des épaules et des hanches. La tenue de l’axe et de la tête. Les spirales et la respiration. L’avancée et le recul, la montée et la descente, l’enracinement et la légèreté...

💮Être conscient de tout ça à la fois demande à ralentir, écouter, sentir: l’énergie retrouve son rythme originel, la respiration retrouve son ampleur, le cœur et le mental s’apaisent...

💮C’est comme avec la nature: prendre le temps permet d’en découvrir et redécouvrir à chaque occasion les splendeurs, l’ineffable beauté et le calme puissant qui la caractérisent. Cela permet aussi aux chimères intérieures de disparaître parfois spontanément, débarrassées des tensions sur lesquelles elles faisaient leur nid. 💮Rallumer la lumière du corps, le stimuler, le vivre tout en mettant à distance certains automatismes néfastes, le Taïchichuan et le Qigong sont tout cela: un bon rythme pour notre environnement intérieur et l’apaisement de ce qui a été délogé de sa place naturelle... Première partie de la forme [remasterisée 🙃] en 108 mouvements du style Yang Originel de Taïchichuan enseignée par Me Chu King Hung Tous droits réservés | école WeiFa | Marseille www.ecoleweifa.com 0783277118 Enseignant: Alexandre PaumeVega Musique: Ulf Wakenius

Montage/crédits vidéos: ecoleweifa | Alexandre PaumeVega




© 2020 par WEIFA

Calligraphie & logo: Alexandre PaumeVega